‹ Retour

Qu’est ce qu’une injection de « PRP »?

Le Plasma Riche en Plaquettes (PRP) est, comme l’IRAP, un plasma autologue (c’est à dire que le cheval prélevé est le même que le cheval traité). Le principe du PRP est différent de celui de l’IRAP, il est surtout utilisé sur les lésions tendineuses. Le PRP contient des facteurs de croissance et vise donc à promouvoir la cicatrisation tendineuse.

En effet, après un tendinite, le risque de récidive est important, de l’ordre de 50% et plusieurs thérapies ont été mises au points afin d’améliorer la qualité de la cicatrisation. Le PRP reste à notre avis la technique la plus intéressante pour minimiser les risques de récidive de tendinite lors de la reprise du travail. Dans tous les cas il est important de suivre un protocole de réhabilitation progressif et lent (8 mois de rééducation minimum en cas de lésion étendue).

L’injection se réalise 2 à 3 semaines après la survenue de la lésion, après la phase inflammatoire, lorsque la phase cicatricielle débute.

Réalisation de l’injection

Le sang est prélevé à la jugulaire après désinfection du site, puis mis à centrifuger dans une seringue spéciale.

Pendant ce temps, le site d’injection est repéré par échographie et désinfecté également. Le cheval est tranquillisé et une anesthésie locale est réalisée.

L’injection est réalisée sous contrôle échographique afin de placer le produit exactement dans la lésion. Le cheval doit rester parfaitement immobile. Cet acte peut nécessiter une anesthésie générale si l’injection doit se faire sur un postérieur et que le cheval n’est pas coopératif.