‹ Retour

Qu’est ce que la thérapie « IRAP »?

IRAP

L »IRAP » est utilisé en injection intra articulaire pour le traitement de l’inflammation.

Les lésions du cartilage articulaire peuvent commencer suite à un traumatisme ou simplement par les contraintes dues à l’entrainement intensif. Le cartilage, comme le tendon a une faible capacité spontanée de réparation. Les différents traitements visent à juguler l’inflammation et ses conséquences délétères. Les injections de corticoïdes diminuent cette inflammation mais ne traitent pas les causes de la maladie et peuvent avoir une action néfaste sur le cartilage. L’IRAP est utilisé pour ses effets anti inflammatoires et de protection du cartilage.

Principes généraux

L’IRAP est le nom de la protéine d’intérêt (Interleukine-1 Recpetor ntagonist Protein) contenue dans le sérum du cheval à traiter, à laquelle s’ajoutent d’autres facteurs de croissance. L’IRAP va se fixer sur les récepteurs membranaires des cellules cartilagineuses, bloquer les effets de l’Interleukine-1 et éviter que l’inflammation ne soit auto entretenue.

La méthode consiste à produire un sérum autologue du cheval (c’est à dire que le cheval prélevé est le même que le cheval traité) à partir d’un prélèvement de sang. On stimule les globules rouges par des manipulations précises pour leur faire produire des protéines régénératives et inti inflammatoires endogènes qui seront réinjectées dans les articulations. Cela implique un risque faible d’effets secondaires et l’absence de délai doping. Cette thérapie est utilisée en médecine sportive humaine depuis plusieurs années avec succès.

Les bons candidats à l’IRAP sont les chevaux qui présentent une inflammation synoviale exclusive, les chevaux qui répondent mal aux traitements anti inflammatoires ou les chevaux qui expriment une douleur ou une inflammation récurrente.

Le protocole donnant une efficacité clinique optimale consiste à pratiquer au départ 2 à 3 infiltrations à une semaine d’intervalle puis de répéter par la suite les infiltrations à la demande au cours de la saison en fonction de l’évolution clinique. 

Protocole

Le sang est récolté stérilement à la veine jugulaire (comme pour une prise de sang) éventuellement sous sédation légère dans une seringue IRAP puis mis en incubation à 37°C pendant 24 heures.

Le sérum autologue enrichi est extrait par centrifugation et conditionné dans des seringues conservées au congélateur et peut être injecté dans les articulations ou les tendons.

Un prélèvement sanguin permet d’effectuer en moyenne 5 à 6 fois un traitement de 2 articulations.

Le sérum est conservé au congélateur et pourra être réutilisé dans les 12 mois qui suivent le prélèvement.